Cours de coréenNiveau 2 - Coréen pour les débutants ᚛ La structure d’une phrase en coréen

La structure d’une phrase en coréen

Une phrase en coréen se construit d’une manière totalement différente d’une phrase en français. C’est d’ailleurs la principale difficulté lors de l’apprentissage de cette langue : impossible de traduire mot-à-mot ! Il va falloir penser directement en coréen.

La place du verbe

C’est LA règle principale de la grammaire coréenne, et la plus importante. Lisez attentivement :

LE VERBE SE PLACE TOUJOURS EN FIN DE PHRASE.

Pour ce qui est du reste, on peut le mettre un peu dans l’ordre que l’on veut, du moment que le verbe est à la fin.

Peut-être que ma dernière phrase vous a interloqué. Oui, grammaticalement parlant, tous les mots autres que le verbe peuvent se placer là où on le souhaite. Alors comment on peut comprendre une phrase en coréen si tout est mis n’importe comment ? Grâce aux particules !



Une langue à particules

En coréen, la plupart des groupes de mots sont suivis par une particule grammaticale. Il s’agit d’un petit élément (généralement d’une syllabe ou parfois deux) qui va indiquer la fonction grammaticale de ce qui précède.

Par exemple :

  • 가 (ga) indique que ce qui précède est le sujet de la phrase
  • 을 (eul) indique que ce qui précède est le complément d’objet direct (COD)

Ces particules vont nous permettre de mettre en relation les éléments de la phrase afin de la comprendre.


Prenons la phrase :
지유 음악 들어요
(djiyouga eumageul deuleoyo)

On remarque trois groupes :

  • le dernier groupe, 들어요, est le verbe. Il signifie écouter, conjugué au présent
  • le premier groupe se termine par 가, il s’agit donc du sujet. 지유 (Jiyu), prénom coréen, est le sujet
  • le deuxième groupe se termine par 을, il s’agit du COD. 음악 est la musique

Ainsi, la phrase, lorsqu’on la recompose en français, devient :
Jiyu écoute de la musique.

Une phrase dans tous les sens

Grammaticalement, l’ordre des mots n’a pas d’importance tant que le verbe est à la fin.
En effet, la phrase précédente aurait pu être :

음악 지유 들어요
(eumageul djiyouga deuleoyo)

On a inversé le sujet et le COD, mais le sens de la phrase est toujours le même ! Jiyu écoute de la musique, et ce grâce à la présence des particules qui nous indiquent quelle fonction a chaque mot dans la phrase.

Dans la pratique, cette phrase ne sonne pas naturelle aux oreilles des coréens. Alors, même si grammaticalement, elle est correcte, il faudra plutôt utiliser la première version. C’est à force de pratique que vous pourrez savoir si une phrase sonne juste ou non. De manière générale, il vaut mieux placer le sujet de la phrase en premier, puis les autres éléments, du moins important au plus important, et finir par le verbe. Mais nous verrons tout cela lorsque nous formerons des phrases plus complexes.

On simplifie au maximum !

Lorsque vous écouterez les coréens parler dans la vie de tous les jours, vous remarquerez très vite que les phrases sont simplifiées.

En effet, certaines particules peuvent être parfois omises, afin d’alléger la phrase. Bien entendu, ne tentez pas cela par vous-même pour le moment et attendez de suivre les prochains cours !

Encore mieux, le sujet est parfois totalement retiré. En effet, dans notre exemple précédent, si l’on sait que l’on parle de Jiyu, c’est une information inutile qui peut être enlevée. Notre phrase devient alors :

음악을 들어요
(eumageul deuleoyo)

Les verbes en coréen : le cauchemar ?

Pour répondre simplement : oui et non !

Pourquoi les verbes en coréen, c’est simple ?

Il faut savoir qu’en coréen, les formes du verbe ne varient jamais en fonction du :

  • pronom personnel
  • singulier / pluriel (ça n’existe pas en coréen)
  • masculin / féminin (ça non plus !)

Ainsi, il n'y a pas de différence entre :

  • Je mange / Tu manges / Il mange / Nous mangeons… etc
  • Il est venu / Elle est venue / Ils sont venus / Elles sont venues

De plus, il y a très peu de temps en coréen : présent, passé, futur. Et c'est à peu près tout, bien que des variations existent.

Pourquoi les verbes en coréen, c’est compliqué ?

Vu le paragraphe du dessus, on pourrait croire que gérer les verbes est facile en coréen. Le problème est qu’un grand nombre de formes de phrases vont se traduire en coréen par une terminaison à ajouter au verbe.

Par exemple :

  • “Vouloir manger” : il faut ajouter une terminaison au verbe “manger”
  • “Pouvoir parler” : il faut ajouter une terminaison au verbe “parler”
  • “Être en train de boire” : il faut ajouter une terminaison au verbe “boire”

En fait, tout le sens de la phrase dépend généralement de la terminaison que l’on met au verbe. On se retrouve donc avec des dizaines et des dizaines de formes possibles pour notre verbe.

De plus, les terminaisons vont varier en fonction du degré de politesse que l’on accorde à la personne. Et des formes de politesse en coréen, il y a en a pas mal !

Dans la suite du cours, je vais me concentrer sur les deux formes de politesse les plus utilisées dans la vie de tous les jours, à savoir le style courant (avec les amis proches, la famille) et le style poli (avec les vendeurs, serveurs, collègues… etc). On abordera plus tard le style formel et les autres formes de politesse qui, pour moi, ne sont pas nécessaires lors de l’enseignement du coréen aux débutants vu qu’elles sont très peu utilisées dans la vie de tous les jours en Corée.

Quid des adjectifs ?

En coréen, les adjectifs se comportent comme des verbes au niveau de la conjugaison !

L’adjectif “beau” sera en fait le verbe “être beau”, l’adjectif “grand” sera en fait le verbe “être grand”... etc.

Cependant, quelques règles de grammaire ne concernent que les adjectifs ou les verbes.




Si cet article vous a plu et que vous souhaitez soutenir le projet KajaCorée pour obtenir encore plus de contenu en rapport avec la langue coréenne et la Corée, je vous invite à aller visiter ma page Tipeee :)

Tip !