Apprendre le coréen avec la romanisation

Qu’est-ce que la romanisation du coréen ? C’est tout simplement le fait de transformer les lettres coréennes en lettres latines afin que les personnes ne sachant pas lire le coréen puissent tout de même prononcer les mots.

Pourquoi la romanisation existe ?

La romanisation est essentielle pour la Corée dans les relations internationales ! Que se passerait-il si tout ce qui venait de Corée était écrit en lettres coréennes illisibles pour la plupart des gens ? Achèteriez-vous un téléphone 삼성 et iriez-vous à cette ville nommée 서울 sur la carte sans n’avoir aucune idée de ce dont il s’agit ?

La romanisation est donc nécessaire à partir du moment où la Corée étend sa culture à l’étranger. Noms des villes, noms des personnes, noms des plats… etc sont autant de choses que les Coréens ont dû faire retranscrire en lettres latines.

Grâce à cela, vous pouvez aller à Busan, retranscription de 부산, et manger du Bibimbap, retranscription de 비빔밥.

Apprendre le coréen avec la romanisation

La première chose à faire lorsque l’on apprend le coréen, c’est bien entendu d’apprendre le hangeul, l’écriture coréenne. A ce sujet je vous invite fortement à suivre mes cours sur la hangeul disponibles sur le site.

Bien que l’apprentissage de l’écriture coréenne soit globalement simple, certains trainent à l’apprendre et utilisent des livres qui montrent la romanisation. Ainsi, ils ne vont pas chercher à apprendre à écrire 안녕하세요 mais vont se contenter de « annyeong haseyo » pour dire bonjour en coréen.

Si cela semble anodin, c’est pourtant le début d’une spirale infernale qui risque d’impacter toute la suite de votre apprentissage du coréen. En effet, la romanisation est une approximation du coréen. Les sons coréens sont uniques, ㅂ n’est pas un B, ㅍ n’est pas un P, ㄷ n’est pas un D, ce ne sont que des approximations qui ont été créées pour les raisons citées dans la section précédente.

Ainsi, un bibimbap ne se prononce pas « bibimbap », Busan ne se prononce pas « busan », Park Jimin ne se prononce pas « park jimin » en coréen. Plus vous lisez de la romanisation, plus votre cerveau apprend des mots de la mauvaise façon et assimile des lettres coréennes à des lettres latines approximées.

De plus, le fait de vous appuyer sur la romanisation fait que vous prenez du retard dans vos capacités à pouvoir lire le coréen. En effet, après 1 an d’apprentissage, vous aurez encore du mal à lire du coréen convenablement si vous ne faites pas l’effort d’éviter la romanisation.

Enfin, si je ne vous ai pas encore convaincu, tentez d’imaginer un Coréen qui n’apprend jamais à écrire « bonjour » mais qui se cantonne à 봉주르 (bong-djou-leu, prononciation la plus proche de « bonjour » en coréen). Cela n’aurait aucun sens n’est-ce pas ? Il en va en fait de même lorsque vous apprenez « annyeong » au lieu de 안녕.

Les pièges de la romanisation

Parlons de la marque de voiture coréenne Hyundai. Je suis certain que la plupart d’entre vous la prononce de la mauvaise manière. Pourquoi ? Parce qu’en tant que francophone, nous sommes habitués à prononcer les mots provenant de l’étranger d’une certaine manière, avec certains automatismes. Si l’on voit un « u » qui vient de l’étranger, on le dit « ou », si on voit un « ai » qui vient de l’étranger, on le dit « aille ». Tout cela mène les gens à dire « youndaille ». Pourtant, Hyundai vient du coréen 현대, 3 erreurs :

  • il y a un ㅎ (h) qui doit absolument être expiré (sinon ce serait un autre mot, ça voudrait dire « régiment » !)
  • le ㅕ se prononce comme le « io » dans « kiosque »
  • ㅐ se prononce comme « é »

La prononciation de Hyundai est en fait bien plus proche de « hionne-dé » en expirant le H.

Concrètement, si vous parlez de « youndaille » à un coréen, il n’y a strictement aucune chance qu’il vous comprenne, vraiment aucune.

Vous allez me dire : « ok, je n’achèterai pas de voiture en Corée je m’en fiche ». Mais cela s’applique en fait à absolument tout. Les fautes de prononciation dûes à la romanisation sont partout.

Quelques exemples :

  • Si vous demandez un téléphone « Samsoung » (au lieu de 삼성), on ne vous comprendra pas.
  • La main (손) est romanisée logiquement en « son ». Mauvaise habitude de francophone en voyant le « on » d’un mot étranger : on a envie de le prononcer « sonne », pourtant, il faut dire « sône ». Car « sonne » (선 en coréen), c’est une ligne.
  • Tous les noms des membres de groupes de Kpop et acteurs, et notamment le nom de famille 최 romanisé en Choi et qui se prononce comme « tchwé ».
  • Le maknae d’un groupe se prononce en fait comme « mang-né ».

Comment faire pour bien prononcer le coréen ?

Au final, ne serait-il pas frustrant d’arriver en Corée après des mois d’apprentissage du coréen pour que toutes les personnes avec qui l’on parle nous demande de répéter nos phrases car notre prononciation n’est pas correcte ?

Si vous êtes débutant en coréen et que vous avez du mal à retenir le hangeul, l’écriture coréenne, je vous invite à découvrir mon programme Je maîtrise le hangeul en 14 jours.

A la fin de ce programme de 2 semaines, enfin vous :

  • maîtriserez le Hangeul sur le bout des doigts
  • saurez lire le coréen sans vous tromper
  • aurez une bonne connaissance de la prononciation du coréen et de ses différents mécanismes
  • connaîtrez une centaine de mots de vocabulaire utiles en coréen
  • saurez écrire le coréen à la main, différent du coréen d'ordinateur
  • saurez épeler le coréen

Si vous connaissez déjà le hangeul mais que la prononciation vous est difficile et que vous souhaitez découvrir tous les secrets, mécanismes physiques et mécanismes linguistiques de la langue coréenne pour avoir une excellente prononciation, alors ma formation vidéo Maîtrisez enfin la prononciation du coréen est faite pour vous !

Cette formation contient :

  • 22 vidéos de cours de prononciation coréenne pour voir tous les mécanismes linguistiques et toutes les exceptions de prononciation qui existent en coréen.
  • Plusieurs heures de vidéos d'entraînement à l'écoute et à la prononciation du coréen avec une coréenne native, divisées en 20 niveaux progressifs de 20 phrases chacun pour maîtriser tout un panel représentatif des différentes sonorités coréennes.
  • Un guide numérique détaillant le fonctionnement de la langue coréenne.

Bon courage !

Partager (merci !) :

Si cet article vous a plu et que vous souhaitez soutenir le projet KajaCorée pour obtenir encore plus de contenu en rapport avec la langue coréenne et la Corée, je vous invite à aller visiter ma page Tipeee :)


Vous pourrez aussi aimer

Commentaires (0)

Poster un commentaire