Le jeu de go (ou baduk)

Jeu de go : les origines

Le jeu de go est un jeu originaire de Chine très populaire en Corée du Sud qui se joue à deux. Le but est de poser des pierres sur les intersections d’un plateau nommé Goban pour tenter de former des territoires qui vont alors rapporter des points. A la fin d’une partie, le gagnant est le joueur ayant réussi à obtenir le plus de points, et donc le plus de territoires sur le plateau.

Nommé 바둑 (baduk) en Corée, le jeu de go a été créé en Chine durant la Période Chunqiu, c’est-à-dire entre -771 et -453. Malgré son ancienneté, le go est un jeu aujourd’hui très prisé dans les pays asiatiques, notamment en Chine, au Japon et en Corée, et qui a tendance également à s’installer en Europe et en Amérique depuis le XIXème siècle.



 

Au Japon, on considère que l’entrée du go dans la société date de 735, mais le jeu avait déjà dû être transmis par les coréens quelques dizaines d’années plus tôt, qui eux y jouaient depuis le Vème siècle. Cependant, le jeu était réservé à l’élite sociale ainsi qu’aux moines bouddhistes un peu plus tard, puis aux guerriers en tant qu’entraînement à la stratégie militaire.

 

jeu de go

Les débuts significatifs du jeu de go

C’est en 1603, avec l’unification du Japon par le shôgun Tokugawa Ieyasu, que le go connut un grand développement ininterrompu durant plus de deux siècles et demi. Des écoles de go virent le jour ainsi que des tournois annuels, le go devint une institution gouvernementale et le niveau put ainsi augmenter rapidement. Cette ère permit de voir l’apogée de très grands joueurs de l’époque, notamment Honinbō Dōsaku (1645-1702) et Honinbō Shūsaku (1829-1862). C’est depuis le Japon que le jeu a été popularisé de nouveau en Chine et en Corée où il avait été un peu oublié. C’est par ailleurs la raison pour laquelle toute la nomenclature actuelle du jeu de go est japonaise.

Néanmoins, à partir de 1868 et la restauration de l’ère Meiji (1868-1912), ère de modernisation du Japon, le jeu de go s’effaça peu à peu et ce n’est qu’au début du XXème siècle qu’il redevint un classique de la culture asiatique.

En Europe, le go s’est développé à partir de la fin du XIXème siècle, notamment en Allemagne et en Autriche-Hongrie où le premier club européen a été créé, en 1895. C’est après la seconde guerre mondiale que le go a connu un essor spectaculaire et un développement sans précédent. La Chine et la Corée sont alors devenues les grands rivaux du Japon qui régnait jusque là sur le jeu.

 

jeu de go

Moi dans un tournoi de go à Paris

Le jeu de go aujourd'hui

Enfin, dans les années 2000, le go a pu exploser de manière internationale avec notamment la parution du manga japonais Hikaru no go qui a fait naître un grand intérêt pour le jeu auprès des plus jeunes ainsi qu’avec l’apparition de serveurs de jeu de go sur Internet.

Aujourd’hui, la Corée du Sud est reconnue mondialement comme l’une des plus grandes nations du jeu de go, notamment grâce à ses deux incroyables champions 이세돌 (Lee Sedol) et 이창호 (Lee Chang-ho). On a pu par ailleurs entendre parler de ce jeu dernièrement grâce à l’entreprise Google qui a créé la machine AlphaGo capable de battre le champion du monde en titre Lee Sedol au jeu de go, redonnant un coup de boost à ce jeu en Corée du Sud.

Le jeu de go touche aujourd’hui 40 millions de personnes dans le monde, dont 1 million en Europe. Et vous, faites-vous partie de ces joueurs ?



Partager (merci !) :

Si cet article vous a plu et que vous souhaitez soutenir le projet KajaCorée pour obtenir encore plus de contenu en rapport avec la langue coréenne et la Corée, je vous invite à aller visiter ma page Tipeee :)

Tip !

Vous pourrez aussi aimer